Périr sans mourir

Par Duncan Riley 

12/3/2020

 

Les fonctionnaires parlent d’amour 

Ça veut dire le service client 

«La pitié est très importante» 

Disent les bourreaux

 

Des gueules sans cerveaux 

Babillent des mots sans sens  

Des corps sans âmes

S’embrassent sans affection 

 

Être humain c’est être pécheur

Être employé c’est être libre 

Libre du doute, et libre de la conscience 

Libre d’un monde qui ne comprend pas

 

Je suis allé partout 

J’ai vu des serviteurs 

Et des seigneurs 

Je n’ai trouvé personne 

 

L’amitié se fane lentement 

Comme une fleur abandonnée

L’humanité meurt des coups  

Sans personne avoir regardé

 

J’habite ici 

Dans le cimetière de mes pensées 

Dans le désert d’une société passée 

Dans l’apocalypse d’une foi perdue 

 

Les cartes d’identité

Viennent imprimées 

Avec la ligne de prévention de suicide 

Pour prévenir aucune perte de production  

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s